Village Martyr d'Oradour-sur-Glane

Oradour-sur-Glane

Partager

Se souvenir…..

Le 10 juin 1944 Oradour-sur-Glane entre tristement dans l’histoire  avec  le massacre de ses 642 habitants par la Panzerdivision Waffen SS Das Reich. Les femmes et les enfants sont regroupés dans l’église tandis que les hommes sont répartis dans les granges. L’inconcevable se produit alors, les Nazis n’épargneront personne. A la suite de l’exécution par les armes, le village est brûlé. Le Village Martyr a été conservé  dans l’état où la division das Reich l’a laissé : murs et toitures à  terre. Pénétrer dans le Village Martyr invite le visiteur au recueillement. Plus qu’une visite, c’est un hommage aux enfants, aux femmes et aux hommes qui constituaient ce bourg paisible et qui ont été arrachés à la vie un après-midi de juin 1944.

Comprendre

Peu de temps après le massacre d’Oradour sur Glane, le Général De Gaulle décide que les ruines du Village Martyr seront conservées. Oradour sur Glane sera le symbole des atrocités commises par les nazis en France. La nécessité d’un espace expliquant le contexte dans lequel s’est déroulé le massacre d’Oradour sur Glane s’impose au fil des années. Le Centre de la Mémoire est inauguré en 1998. Dans cet espace muséographique, le visiteur  pourra se familiariser avec cette période trouble qu’est la 2nde Guerre Mondiale  à l’aide de documents d’archives, de films et de témoignages.

Notre conseil

Il n’y a pas de commentaires dans le Village Martyr expliquant le contexte. Il est important de préserver les lieux. Nous vous conseillons de visiter en premier le Centre de la Mémoire.

Côté pratique

C’est par le Centre de la Mémoire, que le visiteur accède aujourd’hui au Village Martyr. Les animaux ne sont pas acceptés.

Le Centre de la Mémoire

Le Centre de la Mémoire à Oradour-sur-Glane

Les 500 victimes identifiées sur 642

500 victimes identifiées sur 642- Centre de la Mémoire